Auteur: Mathieu Parent, pharmacien

surveiller-soi-meme-le-dosage-de-ses-medicamentsPlusieurs médicaments ne possèdent pas une façon unique d’être pris. Le nombre de fois par jour, les moments et les heures de prise de la médication sont personnalisés selon la réaction obtenue et les effets indésirables. Cette personnalisation du traitement est particulièrement remarquée pour les médicaments reliés à la maladie de Parkinson. Le défi consiste à ajuster la médication afin de trouver l’équilibre entre un soulagement adéquat et les effets indésirables.

Bien que la personne ayant la maladie de Parkinson et prenant le médicament soit la mieux placée pour savoir si le soulagement apporté par la médication est adéquat, il convient de faire attention aux ajustements « maison » de la médication. En effet, certains symptômes de la maladie de Parkinson peuvent souvent être confondus avec les effets secondaires de la médication utilisée ou avec une autre cause.

Lors de vos rendez-vous avec votre médecin, un excellent moyen d’évaluer si un ajustement de vos médicaments est nécessaire consiste à consulter un journal quotidien que vous aurez effectué. À chaque jour, on y note l’heure à laquelle les doses de médicaments sont prises ainsi que les symptômes éprouvés et les effets secondaires ressentis. Ainsi, il sera possible de constater si le soulagement apporté par la médication est davantage adéquat à certains moments de la journée ou si certains inconforts se répètent. Ce journal constitue un outil précieux, il permet de prendre un rôle actif dans le traitement.

Un ajustement « maison » peut être inévitable si vous oubliez ou s’il vous est impossible de prendre une dose de vos médicaments. Cependant, il est souvent bien pire de prendre cette dose en retard que de la laisser tomber. Si la dose suivante arrive peu de temps après, les deux doses peuvent s’additionner, ce qui augmente considérablement les risques d’avoir des effets indésirables. Si par contre la prochaine dose est éloignée, il peut être préférable de la prendre! Pour vous aider, n’hésitez pas à téléphoner à votre pharmacien afin de savoir s’il est trop tard pour prendre la dose oubliée.

S’impliquer dans l’ajustement de sa médication peut donner un meilleur soulagement, mais ne signifie pas faire cavalier seul.