Auteur: Mathieu Parent, pharmacien

Les produits naturels sont une importante source d’intérêt et de questionnement.  Plusieurs propriétés leurs sont accordées, certaines relevant davantage de la tradition.  Par contre, certains produits possèdent une efficacité éprouvée.  Avant de débuter la prise d’un de ces produits, il est important de vérifier avec votre pharmacien s’il y a interaction avec votre médication actuelle.  Voici une description des principaux produits naturels reliés à la maladie de Parkinson :

La vitamine E et la coenzyme-Q10

L’un ou l’autre de ces deux produits de la classe des antioxydants vise le même effet, soit ralentir la progression de la maladie, ce que la médication traditionnelle, ne peut accomplir.  Cependant, aucun de ces produits n’a encore pu démontrer cet effet protecteur.  On retrouve également des antioxydants dans plusieurs aliments, tel que les tomates, les abats et les graines de tournesols.

 

Mucuna Pruriens

Ce produit est commercialisé afin de soulager les symptômes de la maladie de Parkinson.  Il contient de la lévodopa, soit la même substance que l’on retrouve dans le médicament Sineme.   Par contre, les quantités de lévodopa contenues sont variables en fonction de la partie de la plante utilisée et du mode de fabrication, ce qui  cause des variations dans l’efficacité du produit.  Pour cette raison, son utilisation est déconseillée.

Les Oméga-3

Il a beaucoup été question de ce produit naturel dans les médias au cours des dernières semaines.  On retrouve principalement les oméga-3 dans le poisson, le saumon étant celui qui en contient le plus. Leur apport bénéfique au niveau cardiovasculaire est maintenant reconnu. Plusieurs nouvelles indications quant à leur usage ont également été avancées dernièrement, soit une efficacité dans le traitement de la dépression et un ralentissement de la progression de maladies dégénératives, ce qui offre un nouvel intérêt concernant la maladie de Parkinson.  Cependant, ces indications sont récentes et les données actuelles ne peuvent démontrer qu’une tendance et non une preuve de leur efficacité. De plus, les études effectuées ne portaient pas spécifiquement sur la maladie de Parkinson.

Devant le grand nombre de choix disponibles pour un même produit, n’hésitez pas à consulter votre pharmacien pour éclaircir avec lui les différents dosages et marques disponibles.